standard/deluxe

Matthias Bruggmann, Nicolas Savary, Virginie Otth, Tilo Steireif & Adrien Cater

adresse & accès

association

Afin de reçevoir les informations sur nos évènements par e-mail, inscrivez-vous à notre mailing liste:



standard/deluxe sur facebook

Jonathan Delachaux: 10A rue du Théâtre Booléen

Jonathan Delachaux

10A rue du Théâtre Booléen

Vernissage, le samedi 9 mars dès 18h

Exposition du 10 au 31 mars 2019, ouvert les samedis et dimanches 16h–19h.
ou sur rendez-vous: info@standard-deluxe.ch

Avec une performance musicale à 20h00, de Jacques Houssay (voix), Poupa Honk (machines), Jonathan Delachaux (clarinette basse) et Stéphane Augsburger (guitare); et une intervention plastique de Michel Pellaton.

jonathandelachaux.com/

10A rue du Théâtre Booléen présenté à standard/deluxe prend la forme d’une galerie de tableaux accrochés au murs et dont la particularité de ceux-là est qu’ils se rendent visibles dans le noir, en raison de la nature phosphorescentes des pigments qui composent leur peinture. En noir et blanc sous la lumière du jour, en couleur dans la nuit.

Il ne s’agit pas, pour Jonathan Delachaux, d’user d’un procédé seulement spectaculaire renvoyant à la magie ou carrément au cirque mais aussi de produire un dispositif visuellement complexe et intrigant, confrontant le spectateur la surprise de ce qu’il croit voir. Le merveilleux côtoie l’expérimentation phénoménologique grâce aux pigments photo-réactifs renvoyant à des précédentes propositions stéréoscopiques de l’artistes

Chaque tableau est le morceau (still) de la séquence d’un film d’animation dont l’univers de référence est une élaboration de longue haleine, sorte de monde utopique halluciné et vivant, constitué à l’identique d’un microcosme théâtrale, dont l’unité de temps et de lieu serait en perpétuelle expansion et dont les résidents auraient été baptisé de noms à dormir debout.

Il s’agit d’entrer par le magasin situé au 10A, rue du Théâtre Booléen dans la ville de Tchan-Zâca, un bâtiment avec une infinité de pièces agencées en enfilade qui ne seront visitées que par le regard. Les maîtres des lieux en sont Naïma et sont fils Malkos, un enfant indigo, Arthur, un cyclope ou Mardi Gras, un tardigrade géant. Chacun doté de sa vie propre et d’un sens très personnel de la destinée, ils accompagnent l'artiste depuis plus de vingt ans, comme d’autres Tchan-Zâciens, en agents dormant, qui interviendront assurément dans des errances scénaristiques à venir.

Le début de film sera présenté dans l'exposition, et l’enregistrement de bande son sera réalisé en public au moment du vernissage.

avec le soutien de:

Ernst Göhner Stiftung

 

Ville de Lausanne

 

Avec le soutien de la Loterie Romande

 

Pro Helvetia

 

Migros Culture Percentage

 

Canton de Vaud